4. Ouais, un site, bon Dieu!

en  English version here

La timidité, c’est terminé. Je veux vendre mes livres et j’ai pour cela besoin d’un site Internet qui soit le tremplin de mes actions commerciales.

Je connais pas mal d’auteurs qui, comme je le faisais jusqu’à hier, se posent des questions sur la marche à suivre, la façon de se faire connaître, mais tout en gardant son intégrité, sa créativité, son indépendance, bla-bla-bla. J’ai compris et je préfère vendre mes livres que d’en parler. Voilà tout. C’est mon unique légitimité. Je veux que les choses changent à mon avantage. Alors assez pensé et tergiversé. On casse tout et on recommence!

J’ai commencé à publier mes livres en 2011, plus par accident que par dessein, je dois l’avouer. Sept années plus tard, je vends deux ou trois livres par mois, et je gagne quelques centimes qui, une fois par an, se regroupent comme des petits santons de Provence et payent pour la tenue de mon compte bancaire. C’est du n’importe quoi!
Mais il y a pire… Il y a quelques années, j’ai participé à un projet. J’ai vendu une petite dizaine d’histoires (youpi! Houra!) et deux ans plus tard, j’ai empoché 142 euros après avoir vendu mes histoires 177 fois. Alors, les maths sont vite faits, ça suffit!

attenteJe viens donc de mettre mon site Internet en attente. Après l’analyse méthodique de mes besoins, j’ai réalisé que j’étais trop réservée, trop polie. En clair, je suis trop timide, je ne me mets pas assez en avant. Mon site Internet doit:
1. Me faire connaître pour…
2. Vendre mes livres

Il y a des milliers d’articles qui parlent de la meilleure façon de promouvoir ses livres. J’en ai choisi un qui est aussi pérenne. Je vous fais profiter de mes efforts, pas à pas.

  1. Créer un blog autour du thème de ses ebooks
    J’ai donc créé ce blog pour parler de l’écriture en général, de la lecture et bien entendu de mes livres. C’est dans ce thème que j’évolue.
  2. Créer un landing page pour vendre vos ebooks
    C’est peut-être le plus difficile pour un auteur car il faut se mettre dans la peau d’un acheteur et cela est souvent àl’opposé du processus créatif. Quoi qu’il en soit, c’est un mal pour un bien. La landing page sera intégrée à mon site.
  3. Développer une communauté autour de soi
    Physiquement, bien sûr, cela veut dire aller vers les gens, signer son livre etc. Virtuellement, cela veut dire utiliser les réseaux sociaux pour parler d’écriture, de lecture. Théophile donne ici un très bon conseil “Mieux vaut gérer parfaitement deux réseaux sociaux plutôt que d’essayer d’en gérer dix de façon médiocre ! ” C’est la raison pour laquelle je me limite à non pas deux, mais quatre plate-formes: TWITTERINSTAGRAMFACEBOOK et  WORDPRESS, ce qui est déjà beaucoup de travail.
  4. Valoriser son travail avec les réactions des lecteurs
    Les fameux commentaires. Mon lecteur, tout bombardé d’informations qu’il soit, doit être incité à me laisser un petit mot, parce que ça fait avancer le schmilblic. Je lis des blogs qu’on ne peut pas “liker” (stratégie intéressante) et du coup, si on veut faire passer un message, on doit laisser une phrase de retour. Pas une mauvaise idée, mais je suis parfois coupable de passer mon chemin, surtout si il faut s’inscrire pour laisser sa trace. Mmm, à cogiter, donc.
  5. Parler de son ebook à la presse
    Cela impose de s’assurer avant que le ebook en question tient la route et est entièrement lavé d’impuretés. Sinon, on scie la branche sur laquelle on est assis. Il est facile d’auto-publier un chiffon, mais si on pense à le médiatiser par le biais de la presse, cela force à polir son oeuvre. Une bonne motivation!
  6. Offrir un extrait
    C’est devenu indispensable. Je n’achète jamais un livre sans avoir lu quelques lignes au moins. Je n’achète rien qui soit dans une boite si je ne vois pas l’objet lui-même. Donc oui, oui, oui, des extraits!

Les autres conseils de cet article très intéressant ne sont pas pour moi au départ. Je ne me vois pas lire mon livre en public, mais pourquoi pas plus tard enregistrer un audio-book? Pour ce qui est de le vendre par affiliation, j’ai noté cette bonne idöe sur mon carnet.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s